HelpMeFind Roses, Clematis and Peonies
Roses, Clematis and Peonies
and everything gardening related.
DescriptionPhotosLineageAwardsReferencesMember RatingsMember CommentsMember JournalsCuttingsGardensBuy From 
'Rosa sempervirens L.' rose References
Book  (1936)  Page(s) 284.  
 
Fusca (sempervirens) ? ? ; glossy pink; R. sempervirens L.
Book  (1912)  Page(s) 43.  Includes photo(s).
 
Rosa sempervirens
Book  (1910)  Page(s) 258.  
 
The Sempervirens Rose abounds throughout the middle of Europe, and is supposed to have been introduced to England in 1629. It is suited for the same purposes as the Ayrshire, from which it differs by producing its flowers in corymbs instead of singly, and by holding its beautiful dark green leaves till the depth of winter... It is not strictly evergreen as its name would lead us to suppose. It is very hardy, of vigorous growth, and an abundant bloomer...
Book  (1909)  Page(s) 301.  
 
Lucida (R. lucida). Light rose pink. For bush, hedge, and shrubbery. Foliage effective all summer. In garden borders should be cut down completely every year or two. Long fruits in winter. There is also a white variety.
Book  (1902)  Page(s) 157.  
 
Rosa Sempervirens.
6080. sempervirens (Espèce) (Linné). R. sauvage.
6081. inaperta (Duffort) R. sauvage.
6082. scandens (Miller) R. sauvage.
6083. subgallicoides (Duffort) R. sauvage.
Book  (1902)  Page(s) 25.  
 
Espèce Type
45. Rosa sempervirens, Linné (1753)...[provenance] O. Froebel, Zürich.
Hab.[itat]: Europe et nord de l'Afrique (Maroc, Algérie, Tunisie).

Sous-espèces et Varietés du R. sempervirens, L.
46. Rosa inaperta, Duffort, France, [provenänce] Duffort, Gers.
47. Rosa scandens, Miller, Europe, [prov.] Allard, Angers.
48. Rosa subgallicoides, Duffort, France, [prov.] Duffort, Gers.
Magazine  (Mar 1897)  Page(s) 133-4.  
 
"La Question de la Priorité des Noms Spécifiques envisagée au point de vue du genre Rosa" par François Crépin
Rosa sempervirens L.
Si le R. sempervirens L. ne laisse aucun doule sur son identité spécifique, il le doit assurémenl à la belle et exacte figure de l'Hortus Elthamensis, sur laquelle Linné a établi son espèce. Celle-ci, avait-elle été vue en nature par Linné lors de la publication de là 1re édition de son Species? C'est douteux et il est vraisemblable qu'il a établi son espèce uniquement sur des documents bibliographiques. Il se trompe quand il attribue la Germanie pour patrie à son espèce. Les détails qu'il donne sur celle-ci dans la 2me édition de son Species, ne dénotent pas non plus qu'il ait vu la plante en nature, car il n'apporte aucun élément nouveau à sa description.
Si Linné avait bien consulté certains ouvrages publiés en Angleterre: Parkinson, Ray et surtout Miller, il aurait pu reconnaître que son R. sempervirens avait déjà été mentionné par eux et que Miller l'avait cultivé de graines reçues d'Espagne.
Il est fort singulier que l'auteur du Species, qui s'est plu à citer les anciens auteurs flamands, allemands et suisses, ait gardé un silence à peu près complet sur Parkinson, Ray et Miller.
Après Linné, le nom de R. sempervirens a été erronément appliqué à des variétés des R. canina et R. rubiginosa.
Article (magazine)  (1897)  Page(s) 132.  
 
R. sempervirens L.

a. Feuille. — Poils simples et poils glandulifères nuls. Épiderme supérieur reclicurviligne, à cellules grandes ou moyennes; épiderme inférieur recticurviligne ou subonduleux, d'une épaisseur de 12-18 μ, à cellules grandes ou moyennes. Stomates d'une longueur de 30-32 μ, plus grands ou plus petits que les cellules environnantes. Mésophylle bifacial, d'une épaisseur de 88-110 μ, composé de 5-7 assises, les 2-3 supérieures transformées en palissades et remplissant la 1/2 de l'épaisseur totale. Parenchyme spongieux lacuneux, à cellules 1-3 fois plus longues que larges et diversement orientées. Faisceaux libéro-ligneux des nervures munis de fibres péridesmiques à parois épaisses.

b. Tige. — Moelle à cellules grandes ou moyennes.
Website/Catalog  (1893)  Page(s) 8.  
 
Rosiers sarmenteux (blanc)...Sempervirens (Linné) : Type botanique du rosier toujours vert. Fl. rose satiné, tr. gr., peu pl. Arb. vig., corymbifère.
Magazine  (16 Jul 1881)  Page(s) 78.  
 
Rosa Lucida. This is a "species" we can recommend to Rose lovers whose sympathies are not exclusively confined to H.P.'s, Noisettes, and Teas. The dark green shining foliage, whence the name, and the large rose-pink flowers, are very attractive. It is a native of North America, but has long been grown in the gardens of the faithful.
© 2017 HelpMeFind.com